Close

UNE FAÇON DE VOIR PLUS LOIN

L’HISTOIRE

Tout commence par une rencontre à l’Ecole Supérieure de Design Industriel (ESDI) – devenue depuis Créapole – en 1992. Guillaume Carré et Franck Basset ont le même age, 22 ans, et des profils très différents.

Guillaume est un manuel, un autodidacte : ce qu’il aime, c’est fabriquer, expérimenter ; l’école ne l’intéresse pas trop. Franck, après un premier cycle scientifique, est plus protocolaire ; il manie les concepts et maîtrise aussi l’art de la séduction. Entre le dernier et le premier de la classe, l’entente se fait. En 1994, ils gagnent ensemble un concours visant à réinventer la boite à œuf. Tout en continuant leurs études, ils décident de cumuler les missions… c’est plus drôle.

Le tournant arrive par Well, la marque de lingerie, qui demande au jeune duo de redesigner leurs cintres de soutiens-gorge et de petites culottes. Ils réalisent qu’il leur faut monter une structure. C’est souvent par les petites anecdotes que commencent les grandes histoires. Carré Basset est lancée et l’école peste devant ces étudiants déserteurs. Il faut choisir, le diplôme ou l’agence. C’est tout vu. En 1995, convoqués dans le bureau du directeur, il ne faut pas dix secondes à Guillaume et Franck pour prendre leur décision. Adieu les études, vive les clients ! En janvier 1996, les premiers locaux de l’agence, 30m² à Boulogne, sont acquis. Carré Basset compte six personnes et œuvre principalement pour le secteur médical tout en collaborant avec diverses agences de communication comme Devarieux Villaret.

Le tournant s’opère en 1998 quand Carré Basset gagne l’appel d’offre pour refaire l’identité de marque de Van Cleef and Arpels. Très vite, le monde du luxe sollicite la petite agence. La force de Carré Basset ? Maîtriser les codes du luxe, comprendre son langage, sans en faire partie. Les fondateurs de Carré Basset – qui établissent entre temps l’agence dans une ancienne usine de serrurerie rue de Richelieu – se considèrent comme des artisans de la création : « Nous accordons une attention particulière au détail, au sens caché des choses. Nous misons aussi sur l’innovation dans un milieu qui n’en propose pas beaucoup. »

Franck et Guillaume se sont reparti les rôles. À Franck la casquette de directeur de la création de l’agence, à Guillaume celle de directeur général. « Franck prend le stress de la réponse créative, moi celui du financier » note Guillaume.

LA VISION

Avec ses 26 employés, l’agence amorce depuis 2017 un nouveau tournant, qui ambitionne de développer l’expertise des réponses et l’indépendance des équipes. Ainsi l’année passée a assisté à la création de trois pôles : Digital, Retail, Branding & Packaging, conçus pour être des unités totalement autonomes dans lesquelles consultants et créatifs travaillent main dans la main.

L’état d’esprit de l’agence en revanche est resté le même : l’insolence, le talent – individuel et collectif – l’ambiance bienveillante, la critique constructive, la franchise.

Leur motto ? « Savoir rendre les réponses évidentes ».
Leur objectif pour le futur ? « Une trentaine de personnes par business unit et un développement à l’international ».

Quand on leur demande qui est leur designer préféré, la réponse fuse : « C’est Victor Hugo, lorsqu’il dit « La forme, c’est le fond qui remonte à la surface ». C’est absolument vrai. Notre agence est le catalyseur des marques. Nous leur permettons de trouver leur point de résonance. »

L’ÉQUIPE



Avatar
Franck Basset Co-Fondateur
Directeur de la création
Avatar
Guillaume Carré Co-Fondateur
Directeur général
Avatar
Elodie Staels Directrice
commerciale
Avatar
Taoss Karar Responsable
administrative
et financière
Avatar
Valérie Halo Directrice conseil
Retail Expérience & Merchandising
Avatar
Dimitri Rastorgoueff Directeur
de création
Retail Expérience & Merchandising
Avatar
Benjamin Chrétien Directeur conseil
Digital Brand Experience & Content
Avatar
Edouard Delage Directeur
de création
Digital Brand Experience & Content
Avatar
Sandrine Amice Directrice conseil
Brand Stratégie & Design Packaging
Close